NOUS SOMMES TOUS DIFFERENTS

Chaque être humain est différent l’un de l’autre  . Il est unique en son genre, heureusement,nous ne nous ressemblont pas .Si nous observons les Hommes du monde entier,ils ne réagissent pas de la même manière.Les grandes questions philosophiques sur la façon de vivre des uns et des autres nous le rappellent.En effet,les êtres humains que nous sommes sur cette petite planète terre, ont parfois tendance à croire qu’ils sont les meilleurs, les plus forts, les plus intélligents……Il n’y a pas d’être humain supérieur aux autres..quelque-soient leur façon de vivre, leur religion, leur croyance…Celui qui croit ne peut pas prétendre qu’il est plus croyant que les autres.celui qui agit sournoisement  ,et qui est conscient de son acte a t-il vraiment la notion du bien ? En effet ,c’est la toute la difficulté de faire le bien.Et ce n’est vraiment pas à la portée de tout le monde.
 
Publicités

NOUS SOMMES TOUS DIFFERENTS

Chaque être humain est différent l’un de l’autre  . Il est unique en son genre, heureusement,nous ne nous ressemblont pas .Si nous observons les Hommes du monde entier,ils ne réagissent pas de la même manière.Les grandes questions philosophiques sur la façon de vivre des uns et des autres nous le rappellent.En effet,les êtres humains que nous sommes sur cette petite planète terre, ont parfois tendance à croire qu’ils sont les meilleurs, les plus forts, les plus intélligents……Il n’y a pas d’être humain supérieur aux autres..quelque-soient leur façon de vivre, leur religion, leur croyance…Celui qui croit ne peut pas prétendre qu’il est plus croyant que les autres.celui qui agit sournoisement  ,et qui est conscient de son acte a t-il vraiment la notion du bien ? En effet ,c’est la toute la difficulté de faire le bien.Et ce n’est vraiment pas à la portée de tout le monde.
 

L ‘AMOUR DE LA NATURE DANS MON ILE

Préservons la nature.Nous avons la chance de la partager,traitons la avec respect.Profitons des  avantages qu’elle nous offre!

L ‘AMOUR DE LA NATURE DANS MON ILE

Préservons la nature.Nous avons la chance de la partager,traitons la avec respect.Profitons des  avantages qu’elle nous offre!

PETITE PHILOSOPHIE SUR LA VIE EN GUADELOUPE

Sur cette petite ile des Antilles appelée la GUADELOUPE , nous avons trop tendance à pleurer sur notre sort …
Nous vivons dans un milieu où la nature n’est pas  trop défavorable par rapport à d’autres pays, dans certains coins du globe ,  et parfois nous nous lamentons.
Nous vivons dans un milieu où la nature est jusqu’ici généreuse, par les fruits succulents que nous pouvons déguster et nous nous lamentons
Nous vivons dans un milieu où il ne fait jamais 40 degré ni -15 degré et pourtant nous nous lamentons.
Nous vivons dans un milieu où un petit vent doux et tiède appelé Alizée nous rafraichie quand nous avons trop chaud,à cela s’ajoutent les bains rafraichissants de nos rivières et de nos mers couleurs turquoise,et nous nous lamentons…
La beauté des paysages riches en senteur et en couleur nous apaisent  ,et le chant des oiseaux nous berce ,quelle infinie douceur et  pourtant pour un oui ou un non,  et nous continuons à nous lamenter ….
Pourquoi vouloir ternir les couleurs de l’arc-en ciel ,quand on n’a jamais eu faim, ni soif , ni froid…?,quand nos poubelles sont jonchées de détritus alimentaires,quand on ne connait ni les balles ni les obus ….quand l’eau des robinets se répandent en abondance sur le sol,quand nous dévalisons les supermarchés, et nous disons que nous sommes malheureux.
Pourquoi se lamenter en vain.
Pour moi  rien n’est pire que la maladie et la mort d’un proche; et face à ses deux éléments nous sommes pris au dépourvu .Tout notre univers peut s’effondrer d’un moment à l’autre, et là la vie est moins belle.notre ciel devient plus sombre …
 
 

SUR LA ROUTE DE LA VIE

 SUR LA ROUTE DE LA VIE .
 
Sur la route de la vie,
Les destins se croisent,
Parfois c’est l’extase.
Des regard échangés
Des mains tendues,
Des pièces qui s’emboitent,
On ne sait pas pourquoi.
 
Sur la route de la vie,
Si tu n’as rien compris,
C’est comme la nuit
Qui s’installe lentement,
Ou comme le soleil au lever du jour.
 
Sur la route de la vie,
D’obstacles franchis
En expériences vécues,
Tu connais par coeur
La valeur de l’existence.
Ainsi sont les choses
Et tu ne sais pas pourquoi 
 
Les jugements prononcés,
Les sentances érronées,
Les condamnation avancées
Lancées au gré du vent,
font palir les vagues de l’océan.
Toi qui crois encore,
Apprends donc à aimer
Mais pas à juger 
Les choses de la vie.
 
Des mains tendues,
Des regards échangés,
Des pièces qui s’emboitent,
Tel un grand puzzle
Ce n’est pas par hasard,
Sur la route de la vie…
 

ON zétwal koulè lèspwa

ON ZÉTWAL KOULÈ LÈSPWA
 
Si tout moun té ni chans,travèsé chimen lanmou,
Lavi-la té ké pli bèl ki koulè lawkansyèl.
si tout moun té ni fòs woulé si chimen  lanmou,
lavi-la té ké pli dous ,pli dous ki siwo-myèl.
Jòdijou an sizé, an la la ka sonjé.
Jou  zétwal filé,travèsé syèl an- mwen,
kon adan on rèv ité ka avansé.
On zétwal koulè lèspwa
Kléré chimen a lavi-mwen